LIBERTE, J’ECRIS TON NOM

LIBERTE, J’ECRIS TON NOM

 

 

 

 

Le peuple de France s’est prononcé à deux reprises par deux grandes manifestations, le 11 janvier 2015 en participant à des marches massives par millions à travers le pays mais aussi par un achat massif par millions également de numéros de Charlie Hebdo.

Nous avons entendu et vu des slogans défendant les valeurs de la république et même de la révolution française il y a plus de deux siècles : Liberté, Egalité mais aussi Fraternité.

Aucun slogan ni aucun comportement n’a porté sur le rejet d’une communauté ou le non respect envers l’Islam, j’ai personnellement participé à la manifestation du 11 janvier à la République, je peux en témoigner.

Est-ce que cet acte barbare contre des innocents journalistes et simples citoyens rentre dans une perspective d’agression idéologique pure. Faut-il ne pas voir en cela l’expression d’une guerre qui ne dit pas son nom ? La France a décidé avec l’appui de la communauté internationale de s’attaquer aux groupes djihadistes en Afrique mais aussi au Moyen Orient, ses raisons sont surement louables, les moyens utilisés sont ceux d’une grande armée moderne, fallait-il s’attendre à une capitulation de la part des fanatiques illuminés ? Il est clair que ces derniers ont porté ce qu’ils considèrent comme une riposte sur le territoire français en utilisant des moyens qui leur sont propres, c’est-à-dire la terreur et la prise des civils pour cible, ne pouvant évidemment pas égaler les capacités de frappe de l’armée française.

Chaque partie de cette confrontation, le gouvernement français d’un côté et les illuminés de l’autre, a voulu redessiner cette tragédie de façon à lui donner d’autres significations.

Les islamistes ont voulu en s’attaquant à la France faire impliquer la communauté musulmane à travers le monde, en choisissant Charlie Hebdo ils ont donné un contour populiste à leur action barbare, en jouant sur la vieille sensibilité des musulmans à l’égard de ce journal satirique et il faut le dire ils ont réussi partiellement dans la mesure où un certain nombre de manifestations antifrançais se sont déroulées en Afrique et ailleurs.

Le gouvernement français a trouvé dans cette agression une justification supplémentaire mobilisatrice des masses pour continuer sa guerre contre les djihadistes. Elle a donc porté haut dans les déclarations des responsables français la notion d’agression contre les valeurs de la république et de la liberté.

Ce qui parait initialement comme un épisode de confrontation qui dure depuis deux ans a pris la forme pour les uns de la défense de l’islam et des musulmans et pour les autres la  défense des valeurs constitutives de la république.

Le peuple de France a dit fort et haut son attachement aux valeurs de la République et de la révolution, la liberté d’abord.

Les peuples arabes dans leur printemps ont porté haut et fort de Tunis au Caire et de Sanaa à Damas les mêmes valeurs : liberté, dignité, démocratie, ces peuples du printemps arabe écrasés pour une grande partie par une contre révolution féroce n’ont pas trouvé auprès du gouvernement français ni occidentaux le soutien qu’ils méritent, ces gouvernements ont pour la plupart soutenu les régimes en place ou les contre révolutions de retour au pouvoir (comme le général SISSI en Egypte qui a massacré dans une seule journée plus de 1000 manifestants à Rabia  Eladaouia).

Les gouvernements occidentaux défendent de la sorte leurs propres intérêts faisant fi des larmes et du sang coulé de ceux qui portent haut les mêmes slogans que le peuple de France sur la place de la République.

Il est temps pour le gouvernement d’écouter les slogans des français défendant la liberté et d’infléchir sa politique de la sorte de répondre à ces mêmes slogans sur les terres d’islam. C’est la meilleure façon de se protéger et faire taire tous les extrémistes et fanatiques ,qui eux savent profiter des souffrances des femmes et d’enfants et de tous ceux qui demandent, au prix de grands sacrifices, le droit à la liberté et à la démocratie, eux aussi défendent les valeurs universelles de la révolution française, les manifestants de la place Tahrir ou ailleurs savent qu’ils peuvent compter sur le peuple de France espérant que le gouvernement pourra passer au-delà de ses intérêts à court terme pour rejoindre vraiment la lutte pour la liberté et les valeurs de l’humanité.

La France, dans cette équation, a aussi une position centrale du fait de son histoire et de son exemplarité, la révolution française il y a plus de deux siècles garde toujours dans la conscience des peuples du monde une image indélébile, faisons de la sorte que nous restons au niveau de l’espérance universelle.

 

 

 

 

 

Paris le 12/02/2015                                                               Nizar BADRAN

Médecin  laïc, de culture arabo-musulmane

 

 

اترك رد

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

شعار وردبرس.كوم

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   /  تغيير )

Google photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google. تسجيل خروج   /  تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   /  تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   /  تغيير )

Connecting to %s